Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 21:58

 

orelsan-perdu-d-avance.jpg

 

C’est toujours facile à dire après, mais, si, je vous assure : j’avais l’intention d’ouvrir cette rubrique avec le concert d’Orelsan avant qu’il ne soit récompensé aux Victoires de la Musique 2012.

Un simple lien dans un mail d’un ami il y a quelques mois vers le clip de Plus rien ne m’étonne, et la curiosité était piquée... Quel est donc ce type capable de chanter qu’il n’est «plus assez naïf pour avoir une opinion» ? Capable de déclencher (à l’insu de son plein gré) une belle polémique avec des associations féministes, mais aussi de vous tirer une larme en évoquant le travail des enfants en Chine (La petite marchande de porte-clés). Deux albums écoutés en  boucle plus loin, je dois avouer avoir mis un genou à terre : je suis conquis, et il était urgent d’aller vérifier tout çà en concert.

Premier choc à l’entrée, j’ai vainement cherché ma Carte Vermeil, mais non, on n’est toujours pas en 2052, c’est juste le public qui est très, très jeune... Jeune et motivé, tout le monde connaît toutes les paroles, la connexion avec l’artiste est totale et immédiate... Lui ressemble effectivement à un type normal, spontané, un vrai. Il déroule généreusement un show tonique et bien construit avec un sens de la scène juste assez cabotin, enchaîne de façon équilibrée les titres très rap (Soirée ratée) et d’autres plus proches de la chanson classique (La Terre est ronde), où se télescopent bons mots potache («parti frais comme un gardon, je suis revenu fumé comme un saumon») et critique sociale à la fois sèche et imparable («fermez les bibliothèques on a des ps3 » !). Le talent d'Orelsan pour passer en un éclair d'un extrême à l'autre n'est pas la moindre de ses qualités... Les provocations parfois trash ne manquent pas, comprenne qui peut où passe la frontière de l’humour, ainsi que les codes propre à notre époque, et c’est très bien comme ça (quel artiste parvient à bousculer sans jamais flirter avec la limite ?). Le texte se révèle précis, fin, tranchant, ludique, toujours porté - et jamais étouffé - par une excellente rythmique et par ses très bons musiciens. La lucidité insoumise donne à réfléchir mais ne se fait pourtant jamais accusatrice (si ce n’est envers Justin Bieber, mais quelle importance ?) ni donneuse de leçons (si ce n’est envers lui-même comme dans Le chant des sirènes !), ce qui montre un recul inhabituel au rayon chanteur pour jeunes, et une maturité d’écriture inhabituelle tout court.

On lit deci-delà, qu’Orelsan parle des problèmes très spécifiques de l’adolescence : le sens de la vie dans une société dédiée à l’hédonisme consumériste, la séduction, l’amour, la sexualité, le rapport à l’ambition, la mort. Bon d’accord, alors je suis encore adolescent, j’assume s’il le faut, mais en tous cas il y a belle lurette qu’un concert ne m’avait donné autant de sourire et d’énergie - malgré la note douloureuse, attendue, du final sur  Suicide social.

 

BG

Partager cet article

Repost 0

commentaires

windows 8 problems 20/11/2013 10:59


Thanks for sharing .Keep posting articles like this.The song was ni8ce and it certainly stood for
the purpose for which it has been built making it a good pop. A good example of content presentation.  

d'Aloisio 01/04/2012 17:24


"La terre est ronde" c'est la sonnerie de mon portable j'adore Orelsan j'étais super contente pour lui pour sa victoire de la musique je ne pensai pas que vous écoutiez du rap je vos conseille
aussi Oxmo Puccino "Soleil du nord" cette chanson est trés émouvante quand je l'écoute cela me fait partir comme avec certains grands classiques c'est fort c'est bon cela aide à vivre.Dans les
concerts de rap on est porté par l'énergie qui s'en dégage et on peut vraiment gueuler cela fait du bien... 

Bertrand Gilot 01/04/2012 21:56



Je ne connaissais aps Oxmo Puccino... sympa en effet, à creuser ! merci :-)



Leonie 11/03/2012 16:42


Salut Doc


 


un post sur le rapt de votre part, qui l'eut cru. Ben moi aussi avec ma carte vermeil j'accroche à fond à ce style. J'adore la chanson sur le chant des sirènes, il appelle au déconditionnement
total et pour l'évolution de l'humanité, il est plus que nécessaire, mais c'est une autre histoire, un changement est en cours et c'est la jeunesse actuelle qui donnera le coup d'envoie, du moins
je l'espère car pour l'instant la génération actuelle est encroûtée, moi même je me sens comme elle mais je suis prête à suivre des jeunes tel que ce jeune chanteur. Pour ce qui est de la
violence dans les paroles de chansons, c'est peut être vrai que ça peut inciter des personnes fragiles à passer à l'acte, mais la plus grande violence à l'heure actuelle c'est celle qui est faite
à l'humanité, une minorité écrase une majorité et la tient dans une prison très bien pensée, une prison qui fait croire à une liberté, comme dans le film Truman Show. Bon je ne vais pas
développer ce serait bien trop long, mais je salue bien bas ce genre d'artiste.

Bertrand Gilot 15/03/2012 21:56



Tout à fait... la violence n'est certainement pas là où crient les offusqué(e)s - hélas, ce serait si facile de la contenir et de s'en protéger !


Sa chanson "La petite marchande de porte-clés" me fait encore frissonner, même si je l'écoute sur un appareil fabriqué lui aussi en Chine par des enfants :-/