Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 12:01

Inconscient, psychose, TOC, maniaque, surmoi... le vocabulaire des "psys" (-chiatres, -chologues, -chothérapeutes, -chanalystes...) a largement infiltré le langage courant. Les hommes politiques se jettent des "schizophrénies" face à ce qui ne sont que des contradictions, les conjoints s'accusent d'être "parano" (plutôt qu'intolérant) ou "hystérique" (au lieu d'emmerdeuse), et les collègues de travail colleront des étiquettes telles que "intolérant à la frustration" à quelqu'un qui refuse d'être placardisé ou "égo surdimensionné" à un autre, plus compétent qu'eux. Les médias balancent à qui mieux-mieux des interprétations oiseuses comme le ferait toute étudiante en 2ème année de fac de psycho dès qu'une célébrité divorce ou annule un concert. Les psys de leur côté renoncent, bien que lentement, à ce qui a été un scandaleux abus de jargon qui a culminé dans les décennies 1960 à 1980. L'emploi de mots tordus ou inintelligibles n'avait souvent pour objet que de (mal) cacher, par immodestie, l'ignorance dans laquelle nous évoluons encore des turpitudes de l'âme humaine. Relire Sigmund Freud permet ainsi de s'assurer que l'on peut dire des choses d'une profonde pertinence en utilisant un vocabulaire finalement assez simple (malgré l'introduction inévitable de quelques nouveautés) et surtout, avec des phrases syntaxiquement conformes et un raisonnement clair. Il reste que l'on est bien obligé de s'approprier quelques mots du langage courant pour les faire coller, avec plus ou moins de finesse, aux concepts spécifiques de la psychologie.

Dès lors la pratique du métier de psychiatre nécessite couramment, aujourd'hui, de redéfinir avec les patients le sens des mots que l'on emploie, ne serait-ce que pour être certains de parler de la même chose.

Je propose donc dans cette nouvelle rubrique pompeusement intitulée "mon dico Français-Psy" de rédiger "au fil de l'eau" quelques-unes de ces définitions., à destination du lecteur francophone dérouté par le langage des habitants de Psyland. Vous n'y trouverez pas de rédaction académique, référencée ni totalement rigoureuse, cela a déjà été fait mille fois et si Google peut éventuellement vous renseigner, votre libraire saura vous guider efficacement si c'est ce que vous recherchez. Si vous avez plus de goût pour ce genre d'évocation qui se veut ouverte, plutôt heuristique et didactique, cette rubrique est pour vous !

On commencera par du racolage caractérisé : le premier terme présenté est le fantasme...


BG

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand Gilot - dans Mon dico Français-Psy
commenter cet article

commentaires

Michèle 04/02/2010 09:42


Bonjour,
Dans le cadre de ce projet de "vulgarisation", je vous incite à nous parler de la conjugopathie, je ne sais pas vous mais moi je m'inetrroge beaucoup sur ce nouveau "trouble"!


Bertrand Gilot 12/02/2010 12:20


Ah oui mais non, tant qu'aucun labo pharmaceutique n'aura démontré l'efficacité d'un médicament sur ce trouble, aucun crédit ne sera consacré à son étude, désolé !

BG