Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
24 septembre 2009 4 24 /09 /septembre /2009 00:32


Le score vient d'être
publié, et même annoncé par un membre du gouvernement (N.Morano) : en 2008, en France, 156 femmes ont été assassinées par un mari violent.

On nous l'avait pourtant dit l'hiver dernier à la télé, le dangereux, c'est le fou ! Le malade, celui qui parle tout seul dans le hall de la gare, celui qui se lave heu... pas souvent, celui qui dit que la radio lui parle dans son ventre, celui qui s'est "échappé de l'asile", le forcément "dangereux" schizophrène ? Celui que les psychiatres "abrutissent avec des médicaments" ou bien "laissent trop facilement sortir dans la rue " (au choix...). Quel échec pour les fous, qui n'ont tué qu'une poignée de gens l'an dernier, certes de façon spectaculaire et relativement télégénique, pendant que les maris à la main leste  enlevaient à l'affection de notre pays l'équivalent d'un Airbus de passagères... au chaud... en silence... à domicile et sans ordonnance, sans caméra, sans président de la république.

Dans ce cas précis je ne m'insurgerai pas forcément contre l'éventualité du bracelet de géolocalisation pour les coupables (avant le meutre, si possible, on est bien d'accord) pouvant peut-être atténuer le sentiment de toute puissance qu'ont bien souvent développé ces hommes à force d'intimidation sans réponse, de menaces efficaces et d'autocensure prudente de l'entourage. Il est donc plus que temps que les autorités s'intéressent au phénomène. Il est aussi plus que temps aussi que, face à elles-mêmes, dans leur miroir, les victimes, je veux dire les encore vivantes, prennent leur destin en main.

Que de fois l'on entend encore cette phrase étrange, seuls le savent peut-être ceux qui les soignent : "appeler la police ? oh non, tout de même pas, docteur...".

BG

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand Gilot - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

ZOE 30/11/2009 15:37


Le FOU : C'est le systhéme du Bouc émissaire qui recueille en lui toute la violence sociale . En l'éliminant on purge la société de sa violence , en tout cas on le croit puisqu'on désigne le plus
monstrueux . Le tordu , le diforme , le taré , le dégénéré .... Sauf erreur de ma part , les génocides Nazi commençérent par l'élimination des "malades mentaux".


Bertrand Gilot 30/11/2009 21:37


Tout à fait. Mais tout le monde nous explique que non, là ça n'a rien à voir. On ne tue pas mais on stigmatise au 20 h de TF1, de même qu'on ne rafle pas devant l'entrée des restos du coeur mais on
"applique la législation sur le droit des étrangers".
Reste qu'un tel besoin de bouc(s) émissaire(s) traduit un profond malaise dans la collectivité...


marie 12/10/2009 11:53


Merci pour le tuyau du film de Tarentino, j'irais le voir même si j'en ai fini depuis 4 ans avec la résignation....


Relativisons 10/10/2009 15:12


Bah, 156 mortes par an c'est quasi négligeable, à part pour leurs proches. C'est à peine le nombre de morts annuels de leptospirose en France métropolitaine, et on va gonfler la population entière
avec des lois pour ça? Combien de braves gens se sont suicidés à cause de leur conjointe de peu de vertu? N'auraient-ils pas mieux fait de la trucider au lieu de se retrancher du monde des vivants?
Plus de douze mille suicides chaque année, ça c'est du chiffre. Pas comme 156 unités.


Bertrand Gilot 10/10/2009 20:06


Ah le flot des suicidés...  effectivement quasiment rien n'est fait pour améliorer la situation, là non plus. Par contre, pour tenter d'éviter les 4 ou 5 meutres annuels commis par des malades
mentaux "on" pond des lois à qui mieux-mieux qui vont stigmatiser aux yeux de la société l'ensemble des malades (dont la quasi totalité ne sont aucunement violents !!!) et compliquer à l'infini le
travail de ceux qui les soignents. Lois qui sont d'autant plus débiles - ça y est, je l'ai dit - que bien souvent les malades criminels sont en rupture du système de soin - et bien malin qui les y
fera retourner - et on ne voit pas bien l'efficacité qu'il y aurait à durcir celui-ci. Les caméras et le fichage ADN n'y changeront pas grand chose non plus, je suis prêt le parier.

BG


marie 09/10/2009 12:57


Après deux plaintes classées sans suites par le tribunal au motif qu'il n'y avait pas de témoins j'ai arrêté d'emmerder les gendarmes.


Bertrand Gilot 09/10/2009 18:12


Si vous pouvez, allez voir Inglorious Basterds, de Q.Tarentinon : excellent
film - comme toujours - qui donne plein d'énergie pour lutter contre toute forme de résignation...

BG


leonie 25/09/2009 20:00


Femmes battues et tuées, enfants maltraités et tués c'est un même combat. On en parle vivement puis on oublie (ça ne met pas la vie des autres en danger) alors qu'un fou furieux qui commet un
meurtre c'est le prétexte tout trouvé pour faire peur aux gens de sorte qu'on peut pondre sans problème toutes les lois possibles sans être critiqué. On oublie que le mari ou les parents violents
savent ce qu'ils fonts contrairement au fou livré à lui même.