Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 février 2009 5 27 /02 /février /2009 23:10
Excellent article très construit et argumenté sur le blog de "docteurdu16" au sujet de l'inflation de nouvelles maladies à la pertinence plus ou moins évidente, leurs causes et leurs conséquences... voici déjà le lien vers la première partie, vous trouverez la suite facilement sur son site.

Partager cet article

Repost 0
Published by Bertrand Gilot - dans Actualité
commenter cet article

commentaires

Léonie 16/04/2009 21:54

Après la lecture de la stratégie de knock, je reste un peu perplexe. S'il y a beaucoup de vrai la dedans, il y a des idées qui ne collent pas parce les zones d'ombres en médecine n'étant pas élucidées, on préfére nier en l'absence de preuves. Ce qu'on connaît, existe, et ce qu'on ne connaît pas n'existe pas. C'est un peu comme si on disait que l'être humain est le seul être vivant intelligent dans la galaxie, c'est plutôt prétentieux comme assertion tout comme c'est prétentieux de dire que telle maladie n'existe faute de preuves alors que les symptômes existent bels et bien. Biens des maladies ont été niées jusqu'à ce que la médecine ait fait des progrès permettant leur reconnaissance.

Léonie 16/04/2009 21:53

Après la lecture de la stratégie de knock, je reste un peu perplexe. S'il y a beaucoup de vrai la dedans, il y a des idées qui ne collent pas parce les zones d'ombres en médecine n'étant pas élucidées, on préfére nier en l'absence de preuves. Ce qu'on connaît, existe, et ce qu'on ne connaît pas n'existe pas. C'est un peu comme si on disait que l'être humain est le seul être vivant intelligent dans la galaxie, c'est plutôt prétentieux comme assertion tout comme c'est prétentieux de dire que telle maladie n'existe faute de preuves alors que les symptômes existent bels et bien. Biens des maladies ont été niées jusqu'à ce que la médecine ait fait des progrès permettant leur reconnaissance.

Bertrand Gilot 17/04/2009 21:32


Le sujet est complexe en effet. J'ai mis ce lien surtout pour pointer cette réflexion assez originale d'un collègue.